Parc national de Matobo

Le parc national de Matobo est situé au cœur des monts Matobo ou Matopos, une région de paysages spectaculaires et extraordinaires. L'entrée du parc national se trouve à environ 35 kilomètres au sud de Bulawayo, dans le sud du Zimbabwe. Ce parc est l'une des principales attractions touristiques du Zimbabwe et vaut certainement le détour.

Les monts Matopos (Matopos Hills) ont été formés il y a plus de 2 milliards d'années par le granit pousséà la surface de la terre. Leurs formes résultent des couches granitiques qui ont réagi différemment sous l’action de millions d’années d’érosion naturelle. Certains sont ronds et lisses (‘dwalas’) et et d’autres pointus et brises (‘koppies’), parsemés de rochers et entrecoupés de fourrés de végétation. En Ndebele, langue des premiers habitants de la région, le nom de Matobo signifie "têtes chauves". Le parc s'étend le long des vallées des rivières Thuli, Mtshelele, Maleme et Mpopoma. Une partie du parc national de 100 km² est réservée aux animaux sauvages, y compris les rhinocéros. Le point le plus élevé des monts de Matopos s'appelle Gulati (1549 m), juste à l'extérieur de l'angle nord-est du parc. Outre les fascinantes formations rocheuses, le parc offre de nombreux sites historiques, comme les tombes de Cecil John Rhodes, de Leander Starr Jameson et Sir Charles Coghlan et un mémorial à la patrouille de Shangani.

Une grande partie du parc national de Matobo est clôturée pour contenir les animaux sauvages, qui comprennent certaines des plus belles grandes antilopes (koudous, hippotragues noirs et élans) ainsi que des rhinocéros. Le parc possède la plus grande concentration de rapaces et de léopards au monde par rapport à sa taille. L'avifaune est prolifique et comprend la plus grande concentration d'aigles noirs au monde. Le parc national de Matobo possède certains arbres et arbustes qui sont uniques à cette région et qui poussent naturellement dans les collines.

Cette région est aussi l'un des plus importants sites archéologiques d'Afrique. Les rochers et les grottes de Matobo abritent un incroyable et vaste ensemble de magnifiques peintures rupestres du peuple de chasseurs-cueilleurs San ("Bushman"). 3 000 sites d'art rupestre ont déjàété étudiés dans Matobo, et on pense que d'autres restent encore à découvrir.

Le parc national de Matobo a une superficie totale de 44 500 hectares et a été créé en 1953. Il a reçu le statut de patrimoine mondial en juin 2003 et constitue une zone de protection importante pour les rhinocéros en danger.