Lac Kariba & parc national de Matusadona

Sans aucun doute l'une des plus belles régions sauvages d'Afrique, le lac Kariba s'étend sur 5500 kilomètres carrés à travers la vallée du Zambèze, entre le Zimbabwe et la Zambie. Kariba est le plus grand barrage hydroélectrique jamais construit par l'homme. Il s'étend sur 225 km de long et, à son point le plus large, plus de 40 km de large. Sa construction a pris plus de cinq ans entre 1955 et 1959.  La partie du lac Kariba qui se trouve au Zimbabwe a été désignée comme parc de loisirs dans le cadre du ‘Zimbabwe Parks and Wildlife Estate’, et le parc national de Matusadona, sur les rives sud du lac Kariba, est certainement l'un des plus pittoresques parcs du Zimbabwe. Avec des montagnes imposantes qui forment des falaises d’un côté, et des plaines inondables verdoyantes de l’autre, parsemées de troupeaux d'éléphants, de buffles et de bien d'autres animaux, c'est vraiment un jardin d'Eden.

La création du barrage de Kariba n'a pas été sans difficultés et épreuves, surtout pour les tribus Tonga qui ont habité les rives du Zambèze pendant des siècles auparavant. À cette époque, les Tonga étaient un peuple qui vivait de la rivière, mais avec la montée des eaux, ils ont finalement été convaincus de se déplacer vers les escarpements, où ils ont dû apporter d'importants changements dans leur mode de vie, et devenir des bergers dans un paysage assez stérile avec des sols peu fertiles et des possibilités de pâturage limitées.  Heureusement, les Tonga ont survécu à cette adaptation, et aujourd'hui il y a des communautés Tonga en Zambie et au Zimbabwe qui vivent toujours au côté de la faune, tout en cultivant et élevant leur bétail. Divers projets communautaires d'ONG offrent un soutien pour assurer leur bien-être durable.    

Un autre aspect historiquement important de la création du lac Kariba a été l'opération Noah, une entreprise gigantesque menée par Rupert Fothergill. Entre 1958 et 1964, plus de 6000 animaux sauvages ont été sauvés des îles temporaires oùils avaient pris refuge par Fothergill et son équipe intrépide à mesure que les eaux montaient. Ces animaux sauvages (dont des éléphants, des antilopes, des rhinocéros, des lions, des léopards, des zèbres, des phacochères, des oiseaux et des serpents) ont été capturés et transportés selon des méthodes variées et incroyablement courageuses, puis déplacés vers les côtes sud du lac Kariba. Cette mission a servi à établir les bases de Matusadona, qui est devenu une réserve en 1963, puis un parc national en 1975.

En novembre 2019, la gestion du parc national de Matusadona a été prise en charge par les célèbres ‘African Parks’, en partenariat avec les autorités de gestion des parcs et de la vie sauvage du Zimbabwe. L'unité de lutte contre le braconnage de Bumi Hills (BHAPU), créée en juillet 2009, est devenue le précurseur de la Fondation Bumi Hills (www.bumihillsfoundation.org) établie en 2016.  La BHF est une organisation à but non lucratif basée sur les rives du lac Kariba. Dédiée à la conservation de la faune et de la flore par une lutte active contre le braconnage et à l'autonomisation de la communauté par des efforts de conservation, la BHF est sans aucun doute une réussite en matière de conservation.  

Au fil des ans, le bassin du lac Kariba est devenu un haut lieu pour la paléontologie, des centaines de fossiles de dinosaures ayant été découverts, y compris des phytosaures (animaux aquatiques ressemblant à des crocodiles) extrêmement rares - les seuls fossiles de ce type trouvés en Afrique subsaharienne. Pour les experts universitaires et des musées d'histoire naturelle du monde entier et les chasseurs de fossiles amateur, il y a beaucoupàexplorer et la paléontologie est certainement bien vivante au Zimbabwe. Tous les lodges et camps de la région de Matusadona incluent des excursions de “chasse aux fossils” dans leurs activités si c'est quelque chose qui vous intéresse. 

Le lac Kariba et le parc national de Matusadona offrent aux amateurs de safari une foule d'activités superbes. Que vous souhaitiez simplement vous détendre et prendre le soleil, ou vous lancer à la recherche du légendaire poisson tigre, il y en a pour tous les goûts. L'observation des animaux sauvages en 4x4 et en bateau, les excursions de pêche, les safaris à pied, les croisières en bateau, les excursions dans les villages, les promenades nocturnes et les chasses aux fossiles sont possibles et nous vous recommandons de passer au moins trois à cinq nuits dans cette région isolée et merveilleusement sauvage.