Le Pan d’Etosha

Le pan d'Etosha est un grand désert de sel, qui fait partie du désert du Namib, dans le nord de la Namibie. Le lit du lac asséché, long de 120 kilomètres (75 miles), et ses environs sont protégés en tant que Parc National d'Etosha, l'un des plus grands parcs animaliers de Namibie. Le bassin est en grande partie sec, mais après de forte pluie, il acquiert une fine couche d'eau, fortement salée par les dépôts minéraux à la surface du bassin, surface qui la plupart de l'année est constituée de boue sèche recouverte de sel.

Cette zone présente une surface blanche et verdâtre caractéristique, qui s'étend sur des centaines de kilomètres. Le lac salés'est développé grâce à l'activité des plaques tectoniques sur une période de 10 millions d'années. Il y a environ 16 000 ans, alors que les glaces fondaient sur les masses terrestres de l'hémisphère nord, une phase de climat humide en Afrique australe a rempli le lac Etosha. Aujourd'hui, le lac saléd'Etosha est principalement constitué de boue argileuse sèche qui se fend en forme d'hexagone au fur et à mesure qu'elle sèche et se fissure. On le voit rarement recouvert d'une mince couche d'eau. On suppose que la rivière Kunene alimentait le lac il y a des millénaires, mais au fil du temps, les mouvements tectoniques des plaques ont provoqué un changement de direction de la rivière, entraînant l'assèchement du lac et la formation d'un lac salé. Aujourd'hui, la rivière Ekuma est la seule source d'eau de cette région. En général, peu d'eau ou de sédiments atteignent le lac asséché car l'eau s'infiltre dans le lit de la rivière sur son parcours de 250 kilomètres.

La zone entourant le lac saléd'Etosha est constituée d'une forêt dense de mopane, fréquentée par des troupeaux d'éléphants sur la rive sud du lac. Les arbres Mopane sont communs dans tout le sud de l'Afrique centrale et abritent le ver Mopane, qui est la forme larvaire du papillon de nuit Mopane, une source importante de protéines pour les communautés rurales. La région a été explorée pour la première fois par les explorateurs européens Charles John Andersson et Francis Galton en 1851. Le voyageur de commerce américain McKeirnan a visité la région en 1876.

La savane environnante abrite un certain nombre de mammifères qui se rendent au lac sec et aux points d'eau environnants lorsqu'il y a de l'eau. Parmi eux, on trouve un nombre assez important de zèbres, de gnous bleus, ainsi que des rhinocéros blancs, des éléphants, des lions, des léopards et des antilopes.

Cette terre aride et rude, avec peu de végétation et de l'eau salée, est visitée par de nombreux oiseaux migrateurs. Le lac sec hypersalin abrite des crevettes saumâtres et plusieurs micro-organismes extrêmophiles tolérant les conditions de forte salinité. Les années particulièrement pluvieuses, le pan d'Etosha se transforme en lac d'environ 10 cm de profondeur et devient un lieu de reproduction pour les flamants roses, qui arrivent par milliers, tout comme le grand pélican blanc.