Delta de l’Okavango

Le delta de l'Okavango, au Botswana, est le plus grand delta intérieur du monde. Le delta est très plat, avec moins de 2 mètres de variation en hauteur sur ses 15 000 km². Il se forme là où la rivière Okavango se jette dans le vaste désert du Kalahari. La réserve de Moremi, un parc national, s'étend sur le côté est du delta.

Le delta de l'Okavango est à la fois un habitat permanent et saisonnier pour une grande variété d'animaux sauvages qui est maintenant une attraction touristique populaire. La pluviosité annuelle moyenne du delta est de 450 mm, soit deux tiers de moins que celle de son bassin versant angolais, et la plupart des précipitations tombent entre décembre et mars sous forme de violents orages l'après-midi.

Les espèces comprennent l'éléphant de brousse africain, le buffle africain, l'hippopotame, le lechwe, le topi, le gnou bleu, la girafe, le crocodile du Nil, le lion, le guépard, le léopard, l'hyène brune, l'hyène tachetée, le grand koudou, l'antilope de sable, le rhinocéros noir, le rhinocéros blanc, le zèbre des plaines, le phacochère et le babouin Chacma. Le lycaon, une espèce menacée, survit encore dans le delta de l'Okavango et présente l'une des densités de meute les plus riches d'Afrique. Le delta comprend également plus de 400 espèces d'oiseaux, dont l'aigle pêcheur africain, la grue huppée, le rollier à longs brins, le marteau-piqueur, l'autruche et l'ibis sacré.

La majorité des 200 000 grands mammifères estimés dans et autour du delta n’y vivent pas toute l'année. Ils partent avec les pluies d'été pour trouver de nouvelles prairies d'herbe et d’arbres à brouter, puis reviennent à l'approche de l'hiver. On trouve de grands troupeaux de buffles et d'éléphants dans le delta de l'Okavango.